Critiques Billet Rouge

Forum de discussion autour du jeu vainqueur des DĂ©miurges 4.

Modérateur: Comité


Re: Critiques Billet Rouge

Messagede Nonène » 25 Avr 2012, 09:00

Une nouvelle critique avec quelques reproches sur l'explication du système. On ne peut pas avoir que des éloges que voulez vous, c'est le jeu ma pauvre Lucette.
Toutes les critiques sont bonnes à prendre et celles-ci sont précises et pertinantes. Comme il l'a dit, on aurait pu être plus clair alors qu'il y avait des choses que l'on considérait comme allant de soi, d'ailleurs les interprétations des règles sont toutes exactes. On garde les remarques au chaud jusqu'à ce que l'on puisse apporter toutes les précisions nécessaires dans une aide de jeu ou dans un supplément officiel en PDF.
Mais je rassure l'auteur de cette critique : le jeu a bien été relu par des gens extérieurs.

http://kalysto.over-blog.net/article-bi ... 32954.html
Avatar de l’utilisateur
Nonène
Administrateur
 
Messages: 2585
Inscription: 11 Oct 2007, 21:46

Re: Critiques Billet Rouge

Messagede Nonène » 01 Mai 2012, 12:58

Radio RĂ´liste a fait une critique du jeu : http://radio-roliste.net/2012/04/30/rad ... -partie-2/

Cette critique m'a particulièrement fait plaisir car le chroniqueur a remarqué des détails du jeu qui me semblent important. J'avais crainte que certaines intentions du jeu ne soient pas assez visibles. :grin:
Avatar de l’utilisateur
Nonène
Administrateur
 
Messages: 2585
Inscription: 11 Oct 2007, 21:46

Re: Critiques Billet Rouge

Messagede Nonène » 08 Mai 2012, 13:45

Une nouvelle critique trouvée sur Casus NO (je la copie ici car les fils de discussions ne sont pas toujours archivés là-bas) : http://www.pandapirate.net/casus/viewto ... 00#p978059

childeric maximus a Ă©crit:1.) Quoi que c'est ?

Image

Billet Rouge


2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?

Ici ou sur d’autres sites, je ne m’en souviens plus trop. Le pitch m’avait titillé et lorsque je l’ai vu dispo chez Ludik, il s’est retrouvé, comme par enchantement, dans mon panier.

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?

Réfléchi ! Il me fallait un truc pour ne pas avoir à payer les FP :P .

4.) Vous pensiez trouver quoi ?

Guère plus que ce qui avait transpiré ici et là. Une ville, Edimbourg, mise en quarantaine pour cause d’épidémie. Un groupe d’agents, au service du gouvernement britannique et recruté parmi la lie des criminels, pour effectuer toute sorte de mission entre les murs d’Edimbourg. Le sauf-conduit pour entrer dans la ville et d’y séjourner un certain temps étant le fameux “billet rouge”.

5.) Vous avez trouvé quoi ?

Un petit livret pratique à transporter et à lire dans le train. En 80 pages nous avons la présentation de l’univers de jeu, le système de règles et deux scénarios.

L’univers de jeu : Edimbourg
Cette partie dévoile au MJ tout ce qu’il y a à savoir sur la ville d’Edimbourg en ce début du XIXème siècle. Son histoire, bien sur, et surtout les évènements qui vont conduire à son isolement par le gouvernement anglais. Les auteurs réussissent l’exploit de planter un décor glauque et oppressant, un véritable huis clos à l’échelle d’une ville. En quelques pages on voit l’apparition et le développement de la “peste”, les mesures dérisoires et vaines, prises pour la circonscrire, les premiers symptômes et les premières malformations chez les nouveau-nés, la mise en quarantaine de la cité pour épargner le pays, l’évolution de la société èdimbourgeoise, le rôle de la noblesse, de l’église et du bas peuple, l’importance prise par la faculté de médecine et le réaménagement urbain avec la destruction et l’enfouissement de certains quartiers pour en bâtir des nouveaux par dessus. C’est un passage que j’ai particulièrement apprécié, très évocateur et riche en possibilités.

Les PJ : ces odieux criminels
Pour batifoler dans les sombres ruelles d’Edimbourg, la couronne à besoin d’agents expérimentés et, surtout, dispensables. L’Oeil de Londres, le département secret qui est mandaté pour agir dans l'enceinte de la ville, recrute ses meilleurs éléments parmi les tueurs en série et les psychopathes. Après un conditionnement censé contenir leur personnalité déviante, les PJ sont à la disposition de l’Oeil, prêts à partir pour Edimbourg accomplir toutes les missions qu’on jugera bon de leur confier.

Un système de jeu avec des états d'âme
Que les PJ soient des criminels de la pire espèce a un impact sur le système de jeu et sur la fiche de personnage. Cette dernière est double : le recto, appelé vertu, pour leur profil “au quotidien” et le verso, appelé vice, pour leur profil “criminel”. Le système met en avant l’état d’âme utilisé pour réussir une action (la peur, la colère, l’espérance, le flegme, le désespoir …). Il y a 8 états d’âme possibles, regroupés par paires opposées : colère et flegme, peur et détermination …
Entre chaque paire d’état d’âme il y a une jauge. A la création du personnage, le joueur établit la cartographie des deux personnalités de son PJ en fixant l’emplacement de chaque jauge. Au cours du jeu, les jauges vont varier et indiquer à quel moment le PJ bascule d’une personnalité à l’autre. Sur le papier ce système me semble très intéressant. J’aime la tension qu’il induit quand se rapproche le moment ou le PJ risque de laisser libre cours à ses penchants criminels.
A cela s’ajoute quelques petits mécanismes bien trouvés qui renforcent l’immersion dans l’atmosphère particulièrement oppressante du jeu.

Les deux scénarios
Ils sont très différents dans leur trame et dans l’ambiance qu’ils proposent. Le premier est une enquête au sein de la puissante université de médecine pour résoudre un meurtre. Le second va leur faire visiter la partie industrieuse de la ville en remontant la trace d’un whisky frelaté. Ce dernier scénario est beaucoup plus ouvert et implique les personnages dans une lutte des classes âpre et violente.

Mon seul petit regret, histoire de chipoter, est une question de forme plus que de fond. Cela vient de l’image de la forteresse d’Edimbourg utilisée comme trame de fond. C’est très joli mais parfois le texte ne ressort pas assez et devient difficile à lire. Ceci dit, je reconnais que j’ai une vue de taupe.

Une des ambitions du jeu est d’être représentatif de la scène indy en France. A ce niveau là, je pense que c’est une franche réussite.

6.) Allez vous vous en servir ?

Même si j’ai la tablée, je n’ai malheureusement pas le temps. Mes fils étant trop jeune pour ce type de jeu, je ne vois pas dans l’immédiat quand je pourrai le faire jouer. Mais c’est clairement un jeu de niche qui me plaît. Je vais le garder sous le coude, au cas ou ...
Avatar de l’utilisateur
Nonène
Administrateur
 
Messages: 2585
Inscription: 11 Oct 2007, 21:46


Retourner vers Billet Rouge

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron